Orientation scolaire : gardez le cap !

Question épineuse, dans laquelle il est difficile de trouver sa place en tant que parent. Surtout que la question est très importante et a de nombreuses conséquences. En même temps, on a l’impression que notre enfant ne s’y investit pas autant qu’on le voudrait.

Alors voilà quelques pistes pour l’aider sans lui imposer notre choix.

L’orientation, c’est un choix positif (fonction de ce qu’il aime) et négatif (fonction de ce qu’il n’aime pas). Faire cette distinction et la poser sur papier demandent notre accompagnement.

Lui renvoyer ses convictions, ses valeurs, les métiers dans lesquels on l’aurait vu… peut l’aider à restreindre ses choix. S’il se positionne contre vous (« je ne ferai jamais comme toi »), ne le prenez pas mal. Mais posez-lui la question : contre quoi se rebelle-t-il ? Quelle place veut-il tenir dans la société ?

De même, s’il a l’habitude de vous reprocher votre manque de disponibilité, qu’il réfléchisse à un métier permettant un meilleur équilibre entre vie privée et professionnelle. S’il souhaite avoir des moyens financiers importants, il doit choisir son orientation en fonction de cette donnée.

Petit à petit, question par question, il va commencer à y voir plus clair.

Ce qui est le plus perturbant pour un enfant, c’est de se trouver seul face à ces décisions : « fait ce que tu veux, du moment que ça te plaît ». Il a besoin d’un minimum de cadre pour trouver son propre chemin. Tout l’art des parents sera de conseiller, de proposer sans imposer !

La difficulté supplémentaire, c’est que le monde dans lequel nous avons évolué, et le monde dans lequel évoluent nos enfants, sont très différents : un niveau d’étude élevé ne veut pas dire un travail assuré. Aujourd’hui, une carrière linéaire dans la même entreprise n’est plus la norme et ne fait plus partie des attentes des jeunes. Il sera donc important de faire comprendre à votre enfant que le choix fait aujourd’hui n’est pas forcément un choix qui va guider toute sa vie. Elle lui permettra surtout de commencer sur une bonne piste. Alors, déstressons !

Internet peut aussi lui permettre de faire ses recherches en autonomie. Il existe d’ailleurs de nombreux tests, intéressants à faire une fois qu’on a un peu dégrossi la question. Par exemple, un test gratuit à faire en ligne : http://test-orientation.studyrama.com/

Commentaires fermés.